Un essai historique ! Le premier de l’ère RQF des M 18.

Si nos filles se sont inclinées en terre périgourdine 19 à 7, c’est avec euphorie que toute l’équipe a fêté cet essai de la soixante dixième et dernière minute. Un essai tant mérité qu’il récompense les efforts incessants qui s’accumulent depuis 4 rencontres.

Le schéma des précédents matches restent le même. Un déficit en terme de physique qui impose des efforts importants dans chaque duel. Des joueuses RQF qui se livrent sans économie dans ces rudes taches de lutte. Une équipe qui construit à petit pas son système de jeu avec des imprécisions mais aussi des adaptations qui nous persuadent de la bonne route empruntée par le groupe.

Pour entrer dans le détail du déroulement, la première période, la meilleure dans son ensemble marque la capacité des joueuses à prendre l’avantage dans les actions de vitesse de replacement. Ce qui permet des libérations rapides, des récupérations de ballons “adverses“. Mais on n’arrive pas à surpasser l’adversaire dans un duel final qui nous porterait en terre promise. Et c’est sur un seul ballon rendu au pied que le Rassemblement Rugby Périgord Blanc Trelissac ouvre le score par un premier essai transformé.

La 2ème période, moins aboutie voit nos joueuses plus à la peine. On retrouve des séquences de passes sur le reculoir, des tentatives de pénétration dans une trop forte densité adverse. Cela permet à nos adversaires de scorer par 2 fois.

C’est dans les dernières 5 minutes que l’équipe arrive à prendre le dessus. Les joueuses périgordines plient et les attaques répétées près de la ligne propulsent Adèle en terre conquise pour une première savourée.   

Les 2 équipes peuvent être félicitées et satisfaites de leur prestation, pour preuve les haies d’honneur successives après le coup de sifflet final.

Alain Corduant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.